Projekte

Die 8d feiert die deutsch-französischen Beziehungen mit dem OFAJ (DFJW)

Hier einige Eindrücke des Projektes mit Mathilde Thomas (Studentin aus Frankreich, DFJW-Freiwillige ) und Sarah Thiery (Studentin der Romanistik und Germanistik an der Universität Trier, DFJW- Juniorbotschafterin).

Bericht von Amelie Reutliger und Jule Voss erfolgt in Kürze.

 

   Mathilde Thomas (links), Sarah Thiery (rechts) 

                                                  

   

 

 

                                                  

 

      

 

 ________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
Théâtre-Forum
avec la participation du théâtre de l'opprimé
et de NABU
 
Une semaine théâtrale ..
Un projet pour la classe Abi-Bac
 
Lundi, 8 heures précise.
Personne ne savait à vrai dire ce qu’on allait faire la dernière semaine avant les vacances d’automne. Le professeur nous avait seulement révélé qu’il y aurait deux artistes français d’un théâtre parisien de très grande renommée qui venaient nous donner des cours de théâtre.
Toute la classe de Franz-Bac était impatiente et excitée en attendant l’arrivée des deux comédiens. Mais nos doutes et nos craintes étaient mal fondés !
Les deux comédiens, Léo et Antonia avaient l’air gentil et marrant et tout laissait à croire que nous allions passer du bon temps ensemble. Après un petit déjeuner, préparé par nos soins, on commençait déjà à faire la connaissance des deux inconnus. Ils ont vite appris nos prénoms et nous ont montré des jeux et des exercices d’intonation. Le premier jour est passé tellement vite et on a eu tant de plaisir.
Le lendemain, nous avons commencé par quelques jeux pour échauffer notre voix et détendre l’atmosphère. Ensuite nous avons étudié les bases du théâtre : la mimique, la gestualité, le volume de voix et la tenue du corps sur scène.
A la fin, les deux artistes nous ont annoncé que nous allions présenter ce qu’on avait appris jeudi soir dans la Aula. Notre pièce serait alors suivie d’une discussion avec le public, en bref, il s’agissait d’un théâtre-forum.
Mercredi, nous avons formé quatre groupes et nous avons joué ensuite des scènes concernant l’environnement et qui finissaient par un conflit, digne d’être discuté ou amélioré par l’intervention du public. Nous nous sommes fixés comme objectif d’improviser pendant le spectacle, donc il n’y avait pas vraiment de texte fixe.
Jeudi, c’était alors notre grand soirée, le jour de la représentation. De nombreux invités enthousiastes, y compris les parents, les élèves, les professeurs et surtout des amis de la langue française, sont venus regarder le spectacle.
Quel succès !
Les spectateurs ont été électrisés par ce qu’on avait crée en si peu de temps. Mais aussi Léo, Antonia et Monsieur Drouville étaient fiers de nous. Une belle semaine, pleine de nouvelles expériences, s’est malheureusement terminée.
 
                                                                                                                                                                                                        Texte de Joshua Fahl